Adaptive Urbanism Grenoble

Adaptive Urbanism Grenoble

Adaptive Urbanism Grenoble est présenté ici au travers d’une installation démonstratrice du concept urbain qui est à son origine.

Le projet présente une approche alternative à l’organisation de la fabrique urbaine, grâce à la mise en oeuvre de technologies de modélisation et de calculs émergents. Il s’agit de réécrire la ville sur la ville, dans la lignée des travaux de recherche de Constant ou encore de Yona Friedman. Une des avancées de ce projet par rapport aux travaux des années soixante est que la nouvelle géométrie urbaine peut être définie en tant que système numérique itératif. Le calcul algorithmique génère la forme tridimensionnelle à partir d’un nuage de points, tout en respectant des règles initiales de la sélection de points d’appuis. Les nouvelles formes urbaines produites, issues de la famille des coques, sont conçues pour toucher le sol ou les faces verticales en des points précis. Ceci permet de les insérer dans des sites complexes, déjà construits, ou encore partiellement coupés du reste de la ville. Par ailleurs, ces formes épaisses créent des structures habitables dont la programmation interne est conçue indépendamment de la forme globale. Le système est résilient car il permet d’imaginer la ville dans des situations variées. Le site d’étude est Grenoble.

http://futurearchitectureplatform.org

Afin de mettre en application cette idée de système urbain résilient, le démonstrateur « Adaptive Urbanism Grenoble » est accompagné d’une exposition synthétique de travaux d’étudiants de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble encadrés par Julie Flohr, en collaboration avec Jason Sachs et Agnieszka Karolak, avec la participation de Mélanie Dereymez et Frédéric Dellinger. Ces projets réfléchissent à l’échelle du paysage de la métropole Grenobloise dans laquelle sont prélevés des échantillons de fabrique urbaine différentiée : Esplanade, Presque-Ile et Cœur de ville médiévale. Autant visions que narrations fictionnelles, ces projets visent à améliorer la résilience de chacun des sites, leurs capacités à se remettre d’évènements extrêmes, mais aussi à améliorer la fabrique sociale, environnementale tout en produisant une nouvelle qualité esthétique pour la ville, hors aléas.

Adaptive Urbanism Grenoble est une co-production Ministère de la Culture, École Nationale Supérieur d’Architecture de Grenoble et DN[A]. Remerciements à Jean-Pierre David, Airstar, et Eric Schrijver, Architects of Air.

 

                                

Digital N[Art]atives est un projet porté par l'association Un Des Sens, financé par la Metropole Grenoble-Alpes, soutenu par le Département de l'Isère et la Ville de Grenoble, et en partenariat La Belle Electrique, La Bifurk, La Casemate, La Cinémathèque de Grenoble, et bien d'autres.

Inscrivez-vous à notre newsletter